A l’occasion de sa 5e édition (28 au 29 mai 2016), le festival de danse contemporaine et de scénographie d’Abidjan, Afrik UrbanArts a sollicité la Fondation pour un

accompagnement.

La Fondation Voodoo, fidèle à sa mission de détection et d’accompagnement de talents artistiques, à accéder favorablement à leur requête en leur offrant un soutien financier,

pour ainsi permettre à ce festival de développer et délocaliser la danse pratiquer professionnellement dans les salles conventionnelles, et la rendre accessible à toutes les

couches de la population.

Suivez le témoignage de Jenny Mezile – Directrice Initiatrice du Festival Afrik UrbanArts

« La Fondation Voodoo depuis 2 ans  accompagne le festival. L’année dernière l’aide accordée a permis d’assurer les repas des 25 festivaliers et cette année leur soutien nous a

permis de renforcer la publicité autour du festival et une partie de la communication.

La Fondation Voodoo est pour l’instant l’unique structure privée ivoirienne à soutenir les artistes locaux y compris le festival Afrik Urbanarts. Nous espérons que leur modèle

servira à sensibiliser d’autres bailleurs via ce mécénat et à comprendre l’importance de la culture dans notre société. La Fondation VOODOO a tenu sa promesse

d’accompagnement et s’est engagée sur les derniers instants de préparation du festival, un soutien considérable dont nous serons toujours reconnaissants.

Nous sommes convaincus que l’accès à l’éducation passe aussi par l’accès à l’art dès le plus jeune âge et surtout dans l’égalité sociale. D’où le désir d’amener le festival Afrik

Urbanarts cette année dans l’espace public et dans les quartiers afin de toucher le plus de population. Certains n’avaient vu jamais un spectacle de danse ou de marionnettes

de leur vie.  Il faut savoir que se produire dans l’espace public engage plusieurs choses. En ce sens, l’apport financier de nos partenaires est primordial. VOODOO Fondation l’a

compris et le combat est réussi pour l’équipe du festival! »